Lettre réduction temps de travail


Aujourd'hui, le discours ultra-libéral niant la réalité historique voudrait faire croire que la seule façon de gagner plus, c'est de travailler plus.
(De plus, sur cette période, les destructions de deux guerres mondiales ont nécessité beaucoup de travail, non pour améliorer le niveau de vie, mais simplement pour reconstruire).
Ainsi un salarié à mi-temps devrait toucher 75 du même emploi à plein temps (un 60 toucherait 80, un 80 toucherait 90).Ce document intitulé «Demande d'augmentation des heures de travail - Modèle type» issu.Elle est rendue possible par la productivité du travail qui ne cesse de progresser, à la suite du machinisme (automatisation, communications, stockage et traitement d'informations, intelligence artificielle.).Il est néanmoins conseillé de formaliser votre demande par le biais d'une lettre adressée à votre employeur en promo steam automne 2017 recommandé avec accusé de réception.) aux secteurs largement "parasitaires" : banques, armée.Je vous informe par le présent courrier que je souhaite augmenter mon temps de travail hebdomadaire en passant à temps plein.Mais ces 32 h ne sont pas à la hauteur de la nécessité d'un changement radical de la société, changement que les problèmes écologiques actuels induits par notre mode de vie rendent d'autant plus nécessaire et urgent.Or en un siècle, entre 1880 et 1980 le temps de travail annuel a été divisé par 2 et pourtant le niveau de vie d'un prolétaire de 1880 est sans commune mesure avec celui d'un salarié de 1980.Ainsi on peut participer à la baisse du temps de travail en s'attaquant : aux productions nuisibles : publicité, armements offensifs, industrie chimique, 4x4, jets privés, airbus etc.Dans cette logique, des négociations entre certains partenaires sociaux s'ouvrent ; on peut par exemple mentionner l'Accord national métallurgie du ur la durée du travail, qui mentionne dans son annexe 3, pour les usines à feu continu 1 : «Article 1 Les parties signataires retiennent.La collectivité paiera doublement en continuant à financer du chômage à des personnes privées d'emploi qui auraient dû accéder à ces heures.
On réduit le travail social à ce qui est nécessaire, utile dans un cadre démocratique (voir points 19-20).
Cet objectif est à notre portée, si : On fait en sorte que, en permanence, le plus grand nombre possible de personnes participent au travail social.
Depuis 2002 la baisse du temps de travail est la cible privilégiée de la droite et du patronat, pour en arriver avec l'élection de Sarkozy à la volonté de faire travailler plus ceux qui sont déjà à temps plein en faisant financer par la collectivité.
Malgré la diversité des situations, on observe une tendance générale à la réduction du temps de travail annuel en Europe comme en Amérique du Nord à partir du milieu du XIXe siècle.(Sous la forme de baisse du temps de travail et d'amélioration du niveau de vie).Pour eux, vivre mieux en travaillant moins est un choix, une réalité concrète.Il s'est traduit par : Un ralentissement de la baisse du temps de travail (par rapport aux années ).Il n'y a aucun mystère à cela : l'explication est toute entière dans le fait que chaque année, il y a des gains de productivité.Comment impulser la lutte pour avancer vers les 20 h?





La réglementation ne prévoit donc pas de conditions de forme pour effectuer une demande de passage à temps complet (en ce sens, voir notamment l'arrêt n09-41395.

Sitemap